Sec Suisse_01 05 2017_Légalisation des modèles de travail souhaités et renforcement de la protection de la santé

Légalisation des modèles de travail souhaités et renforcement de la protection de la santé

Situation initiale

Le 1er mai, on fête le travail, mais c ’ est surtout le dialogue des partenaires sociaux qui devrait être célébré, en tablant sur le fait qu ’ en Suisse, il sera à l ’ avenir aussi possible de trouver des solutions équilibrées dans les échanges entre les intérêts des employés et des employeurs, lesquelles répondent aux besoins des deux parties. La loi sur le travail a plus de 50 ans et date de l ’ ère industrielle, elle ne correspond donc plus aux besoins des employeurs ni à ceux de certains groupes de travailleurs de notre actuelle société du savoir. Les aspirations ont changé, en premier lieu celles des « travailleurs intellectuels » : les employés dirigeants et le personnel hautement qualifié souhaitent une plus grande liberté dans l ’ organisation du travail, entre autres, afin de mieux concilier profession et famille.

Du côté des employeurs, la pression économique augmente: les nouveaux modèles d ’ affaires, les développements disruptifs et l ’ évolution non prévisible du chiffre d ’ affaires mettent les entreprises à rude

épreuve. Les employeurs souhaitent élargir leurs marges de man oe uvre pour mieux réagir aux variations des charges de travail et être économiquement plus efficaces. Les problèmes de délimitation et de charges psychosociales dans le travail sont en hausse. La législation actuelle dispose de trop peu d ’ approches permettant de s ’ attaquer efficacement aux causes.

Principes d'une modernisation partielle

Lire la suite