arbeitszeit WEcker PC.jpg

Associations d’employés et des employeurs pour la modernisation de la loi de travail

L'ASC et «la plate-forme» font un pas en avant avec la modernisation de la loi de travail.

La loi sur le travail a plus de 50 ans et date de l'ère industrielle, elle ne correspond ainsi ni aux besoins des employeurs ni à ceux de certains groupes de travailleurs de notre actuelle société du savoir.

Les souhaits ont changé, en premier lieu ceux des travailleurs du savoir: les employés dirigeants et le personnel hautement qualifié désirent une liberté plus élevée des conditions de travail, pour permettre de mieux concilier profession et famille.

Du côté des employeurs, la pression économique augmente: les nouveaux modèles commerciaux, les développements disruptifs et l'évolution non prévisible du chiffre d'affaires mettent les entreprises à rude épreuve. Les employeurs se voient dans l'obligation d'élargir leurs marges de manœuvre pour mieux réagir aux variations des charges de travail et être économiquement plus efficace.

Les problèmes de délimitation et de charges psychosociales dans le travail sont en hausse. La législation existante ne dispose actuellement plus des approches permettant d'aborder efficacement les causes.

Principes d'une modernisation partielle

La Berne fédérale se penche actuellement sur plusieurs initiatives parlementaires pour une modernisation ponctuelle de la loi sur le travail. "La plate-forme" avec l'Association Suisse des cadres,  la Société des employés de commerce suisse, "Angestellte Schweiz" et zgp, ainsi que l'alliance réflexion suisse sont intéressées par une modernisation ponctuelle du travail pour aborder et trouver des solutions aux questions relatives à la flexibilisation et la souveraineté du travail. Des entretiens ont ainsi eu lieu ces derniers mois. Ils ont révélé que l'avis est identique dans les principes essentiels sur la modernisation de la loi sur le travail.

Continuer: